FORUM 2005

 

29.12.2005

 

Bonjour,

 

J'ai 36 ans et je pratique le sport comme un loisir. J'avais l'habitude de courir 10km une ou deux fois par semaine.

Il y a un an, j'ai commencé à avoir une douleur à l'exterieur du genou gauche apres 20 mins de course. J'ai d'abord essayé plusieurs de mois de repos.. Hélas le problème persistait..

Un premier consultation (6 mois après) mis en evidence le syndrome de tendinite du TFL (essuie-glaces). Une fois que ce problème a été traité (traitement kiné - ondes électromagnétiques, stimulations électriques et des blocs de glace) il s'est avéré que j'avais aussi un "syndrome rotulien". Après une IRM voilà les résultats (clinique des Lilas, Paris)

 

"La ponction intra articulaire réalisée sous contrôle scopique permet de s'assurer de la bonne opacification intra articulaire.

L'injection se fait sans résistance ni contre pression.

Après réplétion complète , la synoviale est régulière et l'on ne met pas en évidence de corps étranger libre-articulaire.

L'étude tomodensitométrique montre un aspect normal de cette articulation fémoro-patellaire.

Le cartilage est régulier en surface et d'épaisseur normale.

Il n'y a pas de lésion dégénérative sous chondrale.

Sur les coups sagittales on ne met pas non plus en évidence de lésion dans les compartiments articulaires fémoro-tibiaux en ce qui concerne les ménisques.

Il existe par contre une chondropathie tibiale externe en zone portante et médiane avec une large ulcération en surface.

 

En bref:

Aspect normal de l'articulation fémoro patellaire.

Pas de lésion ostéochondrale.

Aspect normal du tenseur du fascia lata.

Chondropathie tibiale externe en zone portante et médiane

Large ulcération et fissuration à ce niveau."

 

J'ai commencé aujourd'hui un traitement (Dr ..., Paris) de Chrondrosulf et Glucosamine, avec des séances de kiné.

Voilà mes questions:

1. Je n'ai pas trop trouvé sur la Chondropathie tibiale et je voudrais avoir vos commentaires,  y a t il d'autres personnes qui ont eu les memes problemes.

2. Le rétablissement est-il total pour ce problème?  Et dans quelle laps de temps typiquement?

3. Comment pourrais-je savoir la vraie cause du problème - ? Jambes de longueur inégale?, Choc mystérieux aux jambes?, Mauvaises chaussures du sport? Manque de souplesse de jambe qui ferait en sorte que la rotule "monte" ? Je pèse 80kg pour 1m80. : trop de poids sur les jambes?

Même si j'ai j'impréssion d'etre atrrivé au fond du problème, pour moi la cause est toujours une mystère.

votre site est vraiment tres intéressant  Merci

merci beaucoup

avec mes meilleurs salutations

 

D. H. Paris

Ps. comme je suis anglais j'aimerais connaitre les termes anglais de cette condition, histoire d' informer mes parents de ces "bonnes" nouvelles mais hélas difficile à trouver dans le dico....

 

 

Réponse de Y.X.

 

Il n'y aurait donc pas de syndrome rotulien (et probablement pas également de tendinite du tenseur du fascia-lata ou syndrome de la bandelette ilio-tibiale ou de Maissiat ou alors en problème surajouté) et tout se résumerait en douleurs de chondropathie tibiale externe ou arthrose du compartiment externe. Ce n'est pas rare mais cela se rencontre plus souvent du côté interne.

Finalement, ce serait dès le départ un problème de chondropathie tibiale externe. Le traitement que vous avez effectué pour le syndrome de l'essuie-glace a pu vous soulager, momentanément, de vos douleurs externes dues à la chondropathie: ondes électromagnétiques, électrothérapie et glace ont effectivement un effet anti-inflammatoire et anti-douleurs.

Impossible à prévoir l'évolution: s'il reste assez de cartilage la régénération peut très bien s'effectuer mais le délai est variable.

La cause est certainement une hyperpression externe, due soit à un traumatisme (unique ou récidivant ++) soit à un mauvais alignement du genou (l'arthrose externe se rencontre surtout en cas de genou valgum)

Personnellement, je pense donc qu'il s'agit d'un début d'arthrose externe du genou. Le traitement chondrosulf + glucosamine + kinésithérapie (mobilisations en décharge (vélo sans résistance ++), rééquilibration musculaire d'après votre morphotype) devrait vous aider.

 

 

09.11.2005

 

Bonjour,

 

Il y a deux ans j'ai senti une douleur intense à la pointe de la rotule apres un bloc au filet (Volleyball). Je ne pouvais pratiquement plus marcher apres cet incident.

Malgré différents traitements fonctionnels: kine (massage transversal, physio, ultra-sons, renforcement du quadricep  en excentrique...), mésotherapie, trois infiltrations, ... ce traumatisme c'est transformé en tendinite chronique.

ça fait maintenant deux ans que je ne fais plus de sport.

J'ai décidé de subir un traitement chirurgical qui consiste à faire un peignage du tendon ainsi que le rappage de la pointe de la rotule.

ça fait maintenant 5 semaines que je me suis fait opérer. J'ai porté une attelle pendant trois semaines. Je n'arrive toujours pas à plier le genou  et celui-ci est en permanence assez chaud (probablement inflammation). Impossible de lever la jambe ou de contracter le quadricep. Au niveau du tendon, il est plus épais mais jai perdu toute sensibilite au niveau de la peau.

J'ai pris rendez-vous avec mon kiné la semaine prochaine.

Quel  sont vos conseils concernant la rééducation?

Est-ce normal de ne pas pouvoir plier le genou?

J'ai vraiment peur que cet intervention n'ait aggravé la situation.

Je vous remercie d'avance.

 

G.R. Libramont (Belgique)

 

Réponse de Y.X.


Je m'étonne tout d'abord qu'après l'intervention on n'ait pas fait de kinésithérapie précoce: réveil de la sidération du quadriceps, contractions isométriques, massage de drainage et petites mobilisations vers la flexion, le retour vers l'extension se faisant passivement. Votre chirurgien y était-il opposé?

De toute façon après 5 semaines il est urgent de commencer une rééducation sérieuse.

Pour ce qui est du gonflement, je vous conseille 2 à 3 fois par jour, application de cold pack pendant 15 minutes maximum (protéger la peau avec un fin mouchoir) suivie d'une heure avec le genou bandé avec une bande élastique type velpeau (ou genouillère) pour garder la diminution du gonflement obtenue par l'appication du cold pack.

Ne désespérez pas, votre kiné va vous aider et dès que l'inflammation régressera (cold pack) et que vous ferez les exercices conseillés par votre kiné cela s'améliorera. Pour ce qui est de la sensibilité de la peau, ne vous en faites pas, cela va revenir mais les petits nerfs sensitifs sectionnés pendant l'intervention ne repousse que très lentement (moins de 1 mm par jour...).

 

 

29.10.2005

 

Salut

 

Je suis un coureur de fond, je courais normalement 60 à 80 km par semaine et participais à de nombreux raids multiactivités, ou raids longues distances. Depuis 6 mois je souffre de ce syndrome : Beaucoup de douleurs physiques pendant l'effort, et rien après. Ce syndrome est très, très, très démoralisant.

Après avoir essayé repos, mésothérapie, anti-inflammatoires, semelles, rien ne fonctionne, et les douleurs sont de plus en plus fortes et apparaissent de plus en plus tôt (15 min à la course à pied, 40 km en vélo). Il y a deux semaines, je me suis fait opérer par la Docteur M. à Anvers (Belgique) (débridement et release de la bandelette ilio-tibiale). Aujourd'hui, je recommence à marcher doucement et normalement la reprise sportive est prévue pour dans 1 mois. Je recherche des témoignages de personnes ayant subi la même opération pour voir si la reprise sportive est complète, et si les douleurs sont complètement terminées.

 

D. H. Houdemont (Belgique)

 

Réponse de EUROKINE.BE:

 

Nous supposons que vous parlez du syndrome de la bandelette ilio-tibiale ou syndrome de l'essuie-glace. L' intervention est en général très positive et la reprise normale du sport assez rapide. N'oubliez cependant pas que chaque cas est différent et qu'il ne faut pas brûler les étapes (suivre l'avis de votre chirurgien). Nos visiteurs ont-ils une expérience de ce type de cas ?

 

 

12.10.2005

 

Bonjour,

 

J'ai 23 ans et il y a 2 mois j'ai fait un mauvais mouvement avec l'appareil des jambes (appareil hydraulique) et depuis j'ai la hanche droite qui me paraît se positionner différemment de celle de gauche et j'ai ma colonne vertébrale qui me paraît pas droite c'est-à-dire que je ne me tiens pas normalement et même lorsque je marche je sens des petites douleurs au niveau de la hanche et le bas de la colonne vertébrale. Donc j'ai l'impression de ne pas marcher droit et finalement quand je m'assoie je sens des petites douleurs à la fesse droite.

J'ai vu un orthopédiste mais il m'a fait une piqûre et m'a dit que c'est rien.

J'espère que j'ai bien su vous expliquer mon cas car c'est vraiment sérieux pour moi.

Merci de me conseiller.

 

M. L. 1210 Bruxelles

 

Réponse de Y.X

.

Une consultation de ce genre par voie électronique est pour ainsi dire impossible.

L'orthopédiste vous a-t-il bien examiné (mobilisation de la hanche, test de la colonne, mouvements contre résistance etc.)? L'infiltration (piqûre) vous a-t-elle fait du bien? La douleur dans la fesse droite ne se ressent-elle que lors de la position assise? Si oui, il semblerait que ce soit une lésion (élongation) du petit muscle pyramidal et l'infiltration devrait vous avoir fait du bien. Si cette douleur fessière se ressent également dans d'autres positions, irradie-t-elle dans la jambe? Si oui, il faudrait suspecter un problème discal.

Vous voyez que c'est très complexe. Reconsultez votre orthopédiste ou un bon kinésithérapeute qui sera également à même de débrouiller ce problème.

Bonne chance.

 

 

11.10.2005

 

Concerne : concours de sélection des kinésithérapeutes agréés

Chers (jeunes) consoeurs et confrères,

Quelle triste chose ce concours. Triste chose dans un état sensé être prévoyant.

4 ans (voire plus…) d’investissements, d’attentes et de rêves partiront en fumée pour certains. Probablement à tout jamais. Et puis non, je suis sûr que des plus malins rectifieront le tir.

Comme il s’agit d’un concours et pas d’un examen, ce seront les x premiers qui passeront. Pas de seconde session …

Si d’aventure cette année il ne devait pas y avoir de concours pour des raisons « numéraires », ce triste concours reste sordide par son principe.

Cette erreur d’appréciation (!) vaudrait la peine d’être vérifiée par un tribunal (européen ?). Renseignez vous au moins auprès d’un avocat, jeunes gens et jeunes filles. Avant de passer le concours …, c’est mieux à mon avis. Après, ça pourrait faire un peu mauvais perdant aux yeux de certains.

Si on part du principe que le nombre de kinésithérapeutes doit être limité, j’aime bien la piste norvégienne [eh oui, encore, ça ne pouvait venir que de lui]. Pour les études de kinésithérapie, médecine, ingénieur et encore quelques autres, il leur faut un certain nombre de points en terminant les humanités. D’excellents kinésithérapeutes, médecins et autres ingénieurs étaient des cancres en humanité. Pas de soucis: les motivés vont acquérir des « points » en effectuant un travail en relation avec leur future profession : CPAS, hôpital, entreprise, … Une fois le total obtenu, la porte s’ouvre. Autre piste à envisager: une année de transition ou cours préparatoire en parallèle avec la rhéto pourrait voir le jour pour ces « cancres qui n’en sont pas » (pensez aux maths spéciales pour les ingénieurs). Grosse économie pour l’ Etat et autres « sponsors » de nos étudiants: cette attente affinera les motivations, les résultats ne pourront qu’être meilleurs. Une troisième piste, mais plus coûteuse et déception toujours plus en amont (mais aussi avec l’avantage (un peu cher) de pouvoir « tester » si ça convient) : réorienter au terme de la première année de kinésithérapie. Réorienter celles et ceux qui terminent cette première année en réussissant l’examen mais pas le concours (nuance !). Ils devraient tout naturellement pouvoir s’orienter vers d’autres études avec de sérieux acquis, ou bien avoir la possibilité de doubler.

Une profession merveilleuse vous attend. Par votre diplôme on vous a dit et certifié que vous êtes compétent. J’espère que personne de tous ceux qui vous ont examiné et qui vous ont délivré ce diplôme n’a inspiré cette loi. Ce serait le comble: ne pas (plus) croire au papier qu’on délivre.

En 1976 (et seulement alors) il y avait un examen d’entrée pour la kinésithérapie (graduat seulement, allez comprendre…). AVANT les études donc. Pas de mal à cela. On aurait même dû continuer. La qualité des soins, les caisses de l’INAMI etc. s’en seraient peut-être mieux portées.

A faire circuler sans modération(et lire l’Arrêté Ministériel dans la rubrique NEWS)

Confraternellement,

François Biebuyck      
Kinésithérapeute - Master en thérapie manuelle          
D.E.S. en ergonomie   
francois@biebuyck.net

 

 

 

22.09.2005

 

Bonjour

J' ai 27 ans.

Après 16 mois de rééducation pour une tendinite  rotulienne au genou gauche (mésothérapie, kiné, repos, anti -inflammatoire, traitement par ondes de choc... sans vrai résultat), j ai subi un peignage du tendon rotulien le 12 juin 2005, avec 3 semaines d immobilisation avec une attelle rigide.

3 mois après l'intervention le genou reste toujours assez enflé, assez dur au toucher de part et d'autre sur la bas du tendon rotulien.

La position assise ne pose plus de problème.

En position de marche et surtout de descente des escaliers , une sensation que certains "muscles" de part et d'autre du tendon se contractent et  empêchent une marche normale.

Le chirurgien me parle d'une inflammation de la masse graisseuse... mais ne sait pas comment cela se fait.

Les anti -inflammatoire ne sont pas trop efficace. Lundi dernier j'ai subi une infiltration , la douleur a diminué, mais le problème persiste.

Je ne  sais plus quoi faire.... que me conseillez vous??

D'autres infiltrations peuvent-elles  régler ce problème?

Le vélo et la natation sont praticables en douceur.

Est-ce qu' un rhumatologue pour sportifs peut m' aider?

Merci de votre réponse.

 

M.H. - Vendenheim (France)

 

Réponse de EUROKINE.BE

 

Après ce type d'intervention avec immobilisation et 16 mois de problèmes, il ne faut pas s'attendre à une récupération rapide et directement parfaite.

Il y a certainement un phénomène inflammatoire contre lequel il faut lutter. Une ou deux infiltrations pourront encore vous aider: faites confiance à votre médecin.

Votre kinésithérapeute pourra vous aider en étirant et libérant les structures entourant votre genou.

Pour le gonflement, je puis vous conseiller à 100 % l'application de glace.

Protocole: cold pack au dessus d'une serviette ou d'un kleenex (pour protéger la peau), maximum 15 minutes et ensuite bander directement le genou avec une bande élastique (type velpeau ou bande élastique de contention) pendant minimum 1 heure. Ce protocole peut être répété jusque trois fois par jour.

Vélo et natation sans effort: parfait. A continuer en douceur mais toujours veiller à ce que le genou ne gonfle pas plus après la séance.

Faites confiance à votre chirurgien et votre kinésithérapeute, mais un avis d'un médecin du sport ne serait pas superflu.

 

 

19.09.2005

 

Bonjour,

Je suis âgé de 35 ans et j'ai subi un total de 7 opérations au genou droit (2 x ligaments croisés ant., ménisque int & ext ainsi qu'une ostéotomie de varisation)

Depuis l'ostéotomie, j'ai présenté de fortes douleurs au dos qui m'ont conduit vers une nouvelle opération pour hernie discale L5-S1 avec paresthésie dans la jambe gauche.

Je voudrais votre avis car j'ai un déficit en extension et il y a eu une modification des appuis et tout cela peut peut-être avoir une influence sur mes problèmes de dos qui continue à me faire très mal.

Je suis continuellement sous médicaments anti-douleurs et anti-inflammatoires mais cela ne solutionne rien si ce n'est que j'arrive tant bien que mal à travailler.

Je voudrais s'avoir si quelqu'un présente les mêmes problèmes que moi afin de pouvoir échanger des infos pour peut-être souffrir un peu moins car pour l'instant j'en peux plus.

 

V.N. Ougrée

 

Réponse de EUROKINE.BE

 

A nouveau un cas bien complexe qui ne peut être solutionné que par un examen orthopédique approfondi.

Je suppose que vous êtes un ancien footballeur (ou autre sport de ce genre…). Il est certain qu’un déficit d’extension du genou (est-il récupérable ?) peut entraîner des répercussions dorsales. A-t-on vérifié et éventuellement corrigé une inégalité de longueur des membres inférieurs par le port d’une semelle ? (On corrige si la différence excède 5 mm).

Nos visiteurs du site ont-ils d’autres réflexions pour ce cas complexe ?

 

 

04.09.2005

 

Bonjour.

Je suis âgé de 45 ans à morphotype à genu-varum.

J'ai subi un traumatisme sportif du ménisque interne du genou droit à 39 ans puis j'ai subi une nouvelle ménisectomie partielle du ménisque interne du genou gauche à 43 ans.

Or, il y a une semaine en soulevant une charge en étant accroupi je pense m'être abîmé le ménisque interne du genou gauche car je ressens une douleur à ce point.

Sportif pratiquant (football + vélo), je voudrais savoir si je peux reprendre mes activités sportives sans aggraver ma pathologies ou devrais-je envisager de me faire à nouveau opérer ?

En vous remerciant.

 

J.-G. Faure - Toulouse

 

Réponse d’Y.X.

Seul un bon examen clinique par un orthopédiste pourra vous dire si la partie de ménisque restant est atteinte ou s'il s'agit d'une atteinte cartilagineuse due à la fragilisation du compartiment interne étant donné que le ménisque a déjà été réséqué à deux reprises.

En attendant prudence et économie articulaire du genou (voir conseils dans les réponses précédentes du FORUM). Si le vélo est bon en décharge (pas de côtes et de gros développements) il est certain que le football est facteur d'aggravation de ce type de problème

 

 

07.08.2005

 

Bonjour,

J'ai 25 ans.

En octobre 2000, il y a bientôt 5 ans, j'ai fait une grave chute dans le cadre de mes études.

J'ai suivi pendant 4 ans une revalidation poussée au niveau du bras à Liège et j'ai également eu plusieurs fractures-tassements au niveau de la colonne.

J'ai porté pendant plusieurs mois un corset et évidemment j'ai encore pas mal de séquelles.

Malheureusement, vu les fractures (lombaires et dorsales), certains soins, comme l'ostéopathie, ne sont pas recommandés dans mon cas et n'ont d'effet qu'à court terme.

Actuellement je ne suis plus suivie médicalement; si ce n'est un contrôle annuel chez un podologue de Liège, qui essaie patiemment de remettre tout cà en place.

Il m'a été conseillé de remuscler mon dos qui a fondu suite au port du corset, si plus tard je voulais être enceinte et avoir une grossesse normale, par ailleurs je travaille depuis peu de temps; je suis donc plus sédentaire et je souffre de plus en plus de mes problèmes de dos.

Je viens d'emménager a Bruxelles et je ne connais encore personne qui peut me renseigner de manière fiable.

Je recherche un centre de revalidation musculaire valable, en plus de la natation que je dois déjà faire (pas un centre de fitness autrement dit).

De préférence dans un hôpital ou pas trop cher ou remboursé en partie par la mutuelle; pour l'instant je ne bénéficie plus de remboursement d'assurance car je suis en procès contre l'école et je dois attendre le verdict du juge.

Si vous pouviez me donner quelques pistes pour trouver ce que je cherche, au moins savoir par ou commencer, cela me rendrais un ENORME service.

Merci d'avance.

 

G.P. – 1060 Bruxelles

 

EUROKINE.BE : nous avons déjà renseigné directement quelques adresses. Si nos visiteurs ont de bonnes adresses ou des conseils à donner, contacter info@eurokine.be. Nous transmettrons.

 

 

07.08.2005

 

Bonjour,         

Je voudrais vous demander un conseil.

Je vous explique ma situation.  

J'ai 28 ans et à la suite d'un accident de moto, il y a environ 3 ans, j'ai subi une greffe du ligament croisé antérieur de la jambe droite.   

Depuis, sans doute à cause du traumatisme, j'ai une douleur significative localisée derrière la rotule et intervenant systématiquement à un certain angle de flexion (la douleur est accompagnée d'un horrible craquement). J'ai donc consulté un médecin du sport qui m'a annoncé que le cartilage interne de ma rotule était abîmé.

Il a réalisé sur ma rotule un shaving, sans aucun résultat que du contraire. Ensuite on m'a injecté du liquide hyaluronique et malheureusement, toujours sans le moindre résultat. Maintenant cela fait plus de 2 ans que je ne peux plus me permettre de faire le moindre sport sans le payer par un gonflement du genou et des douleur (forte) pendant l'activité et pendant au moins 7 jours qui la suivent. J’évite donc tout activité sportive.

Rien que le fait de faire des mouvements dans le vide me procure déjà de vive douleur.          

Cela fait aussi +/- 2 ans que je prend des complément alimentaire tell que Chondroïtine et Glucosamine sans véritable amélioration.   

A votre avis, suis-je condamné à ne plus pouvoir faire de sport de ma vie ou y a-t-il une solution ?     

Et si solution il y a... qui consulter ?     

Merci pour votre aide.

           

P.L. 1495 Marbais     

 

Réponse de Y.X.

 

Ce tableau est effectivement bien sombre. Vu votre jeune âge on pourrait peut-être penser à une greffe de cartilage. Qu’en pensent les visiteurs de notre site ?

 

 

07.08.2005

 

Je m'appelle Khalid Ndami et j'habite au Maroc à Rabat.       

Je suis kinésithérapeute enseignant à l'école nationale de kinésithérapie, annexe de l'IFCS de Rabat.   

Je voudrais vous demander de l'aide en ce qui concerne  la gymnastique de groupe (la rééducation collective ou la rééducation de groupe) selon l'appellation que vous utilisez, car on a une matière qui traite ce sujet, à savoir comment diriger une séance de rééducation à un groupe de        

patients, les indications et les contre-indications de ce type de rééducation.

Mais le problème est qu'on a un manque de documents dans ce domaine et c’est pour ça que je vous prie de me donner soit des articles, soit des fichiers, un ensemble de références soit des bouquins ou des sites où je pourrai trouver réponse à ma recherche.

Merci d'avance.          

Khalid

 

EUROKINE : toute réponse peut être envoyée à notre adresse info@eurokine.be et sera transmise directement à l’intéressé.

Merci

 

 

06.08.2005

 

J’ai 25 ans , 1m90 , 95kg  

Suite a un accident sportif du genou gauche, j’ai dû me faire opérer à plusieurs reprises (sur 5ans : Ostéotomie de varisation + ostéosynthèse). Cependant, au fil des années, le genou  sain puis le dos ont été atteints de douleur vives. A ce jour je marche donc difficilement et mes zones de douleurs sont la face antérieure de mes genoux et la partie droite de mon dos (au niveau de l’omoplate mais la douleur est musculaire).  

Symptômes :            

   Genoux : On a longtemps cru que mes genoux étaient atteints de tendinite, je n'en suis plus sûr. La douleur, qui est lancinante (comme si le genou était compressé, peut venir sans raison apparente ou bien 1 à 2 jours après l’effort. Je pense qu’il s’agit de la rotule mais la position assise ne me fait pas mal. Je peux fléchir sur une jambe, je ressens une pression mais la douleur vient alors 20 minutes après.          

   Dos : Dès que je marche ou si nage le crawl  j’ai une douleur qui irradie la partie droite de mon dos et il n’y a que lorsque je m’allonge que cette douleur est soulagée.

Traitements :

J’ai essayé quasiment tous les traitements : Anti-inflammatoires , ostéopathe, kiné…      

Le seul traitement qui m'a soulagé vient d’un port de semelles orthopédiques (j’étais supinateur et j’ai la jambe gauche opérée plus courte que la droite de 4 mm, ce qui n’est pourtant pas beaucoup). 

Questions :   

Je pense que mon problème vient de mes jambes. Mais quels étirements spécifiques dois- je faire pour supprimer cette douleur au niveau du dos (sur la face droite) et au niveau des genoux.

M.S. – Valenciennes

 

Réponse de Y.X.

 

Voilà un cas bien complexe et il est évident qu’y répondre par cette voie est très difficile, seul un examen orthopédique poussé pouvant aider à trouver une solution. Il y aura certainement une partie du traitement qui consistera en des étirements de structures contractées mais un renforcement musculaire sélectif d’éléments affaiblis aura également sa place. Il est impossible de vous indiquer ici quels sont les exercices recommandés.

Votre cas amène cependant quelques réflexions de base :

- Poids : vous présentez un certain surpoids et tout kilo perdu allégera la charge que vos articulations doivent supporter.

- Genou – dos : voilà une belle illustration de l’interdépendance des membres inférieurs et du dos et de l’importance primordiale d’un examen approfondi effectué par un spécialiste des chaînes musculaires.

- Le port de semelles orthopédiques se justifie pour corriger un trouble de torsion ou de positionnement du pied mais on ne corrige en général jamais une différence de longueur des membres inférieurs de moins de 6 mm.

- Il semble que vous souffriez d’une surcharge au niveau de la rotule et les règles d’économie articulaire présentées à plusieurs reprises dans ce forum sont certainement utiles. Les flexions du genou en charge sont prohibées mais si elles ne sont pas douloureuses immédiatement.

Consultez un bon kinésithérapeute spécialisé dans les chaînes musculaires. Il y a certainement tout un travail de rééquilibration à faire.

 

 

20.06.2005

 

J'ai 35 ans. Je viens de passer un IRM du genou droit et voici le résultat:

- Il existe une anomalie de signal grade trois atteignant la surface méniscale inférieure au niveau de la corne postérieure du ménisque interne.

- Présence d'une ulcération au niveau de la partie interne du cartilage rotulien externe, assez importante.

- Présence d'une plica venant s'insérer dans l'interligne fémoro-patellaire interne avec amincissement du cartilage articulaire interne.

Je suis souvent appelé dans ma profession à me mettre accroupi ou voire à genoux, je porte des charges qui peuvent varier de 5 à 20 kilos.

Pourriez vous m'indiquer s’il est nécessaire d'opérer et quelles seront les suites définitives des symptômes?

 

JPC - Martigues (Fr)

 

Réponse d’Y.X.

Personnellement, je pense qu'une première intervention par arthroscopie destinée à régulariser la lésion méniscale et la plica serait utile. En effet toute lésion méniscale et/ou présence d'une plica peut entraîner des lésions sur le cartilage articulaire correspondant.

Il semble cependant qu'un problème de surcharge articulaire soit également réel chez vous.

La première mesure à prendre est donc de diminuer cette surcharge en suivant un programme d'économie articulaire (voir les réponses précédentes au sujet des surcharges articulaires du genou dans ce forum). Il existe des techniques chirurgicales destinées à régénérer le cartilage mais leurs résultats sont inconstant et les greffes de cartilage sont surtout réservées aux lésions traumatiques chez des sujets jeunes++.      

Consultez un bon chirurgien orthopédiste qui vous conseillera utilement, de même qu'un kinésithérapeute qui pourra renforcer et réharmoniser la musculature de vos genoux tout en ne les surchargeant pas.

 

 

26.03.2005

 

J’ai 22 ans et je souffre d'un syndrome fémoro-patellaire aux deux genoux qui est assez prononcé et qui m'empêche de poursuivre mes études. Bien que certains docteurs me disent que les signes cliniques sont peu observables je me heurte à mon deuxième échec de rééducation fonctionnelle, et je suis un peu désespérée.

Pour résumer, j'ai fait un syndrome fémoro-patellaire il y a deux ans, traité avec des électrodes sur genoux fléchis, ça a mis 5 mois de rééducation mais après j'ai pu faire de la danse, du roller, et VIVRE normalement. Puis j'ai fait il y a 8 mois une tendinite aux tendons d'Achille (fragilisés par une précédente allergie à l'Oflocet), et là mes genoux sont à nouveau douloureux depuis 2 mois. J'ai fait deux rééducations, à base de remusculation de la cuisse de toute sorte mais toujours plus ou moins tendue et en mouvement qui à chaque fois ont témoigné d'une amélioration (je remarchais) puis au bout de deux semaines de douleurs qui arrivent dans les genoux en quelques jours jusqu'à être très invalidantes. Personne ne me parle à nouveau d'une rééducation assise avec électrodes et j'ai l'impression de me heurter à un grand vide du savoir médical...

Je voulais savoir si vous compreniez ce qui m'arrive, si ça arrive à d'autres personnes que moi, pourquoi la première rééducation assise a marché et pourquoi les deux dernières ne marchent pas, et enfin comment je dois me soigner?? Vous parlez d'une méthode Mac Connel, c'est quoi? Pour l'instant je mets de la glace et du Flector (des antiinflammatoires locaux, car les anti-inflammatoires oraux ne me soignent pas, juste ils me donnent mal à l'estomac) et j'essaye de faire des étirements de la cuisse. Vu que je viens de rechuter, j'essaye de marcher un minimum pour que le seuil très douloureux s'estompe.

Je vous remercie à l'avance pour votre aide, dont j'ai grandement besoin....

 

D. SZ. (France)

 

 

Réponse de Y.X.   

 

Les conseils repris dans la rubrique FORUM de notre site EUROKINE.BE pour les souffrances fémoro-patellaires restent valables: économie articulaire, renforcement du vaste médial interne, port d'une genouillère réaxant la rotule...

Le protocole de Mc Connel va dans ce sens:

- Etirement des structures rétractées (Tenseur du Fascia-Lata ++)    

- Translation médiale de la patella

- Contention non élastique avec effet correcteur suivant bilan 

- Renforcement musculaire actif (vaste médial oblique) en charge ++.

Pour ce qui est de vos divers traitements, je pense que le premier traitement (avec électrodes) consistait à renforcer le vaste médial (interne) par électrostimulation ce qui était effectivement très bon. Le fait qu'on fasse ce traitement genou fléchi ou tendu est peu important puisqu'il n'y a pas de mise en charge.  Les résultats ont duré 2 ans et votre problème de tendinite a réaffaibli votre musculature et probablement modifié votre statique et votre façon de marcher. Je conseillerais de reprendre ces séances d'électrostimulation  en décharge et ensuite de progressivement passer à une musculation sélective interne en charge mais toujours genou tendu ou seulement très légèrement fléchi + naturellement économie articulaire (éviter les grandes flexions en charge, port de la genouillère lors des efforts).

 

 

26.03.2005

 

J'ai 38 ans et fais beaucoup de sport mais depuis une dizaine d’années je n'en fais presque plus. J’ai un emploi ou je suis toujours debout et piétine beaucoup : j'ai des douleurs  comme des brûlures a l'intérieur du genou et une sensation de genou qui lâche. Mon médecin m’a donc envoyé passer une IRM et en voilà les conclusions : « l'on met en évidence un épaississement hypo-échogène légèrement hétérogène en hyposignal T1 en hyper signal T2 du ligament croisé antérieur témoin d’une souffrance à son niveau mais sans véritable désinsertion. A noter une chrondropathie rotulienne avec petite fissuration au sein du cartilage articulaire en zone critique apicale et présence d un petit kyste dystrophique bénin au sein du plateau tibial interne.

Conclusion : souffrance avec vraisemblement épaississement cicatriciel du ligament croisé antérieur, chondropathie rotulienne de ce genou gauche ».

Que pensez-vous de ce bilan et quels sont les remèdes pour en guérir. Merci de votre réponse.

P.S. : je vois tantôt un rhumatologue.

H.G. France

Réponse de Y.X.

Personnellement, je pense que le problème au LCA entraîne une laxité du genou et donc une chondropathie rotulienne. Les recommandations faites pour plusieurs questions sur le genou dans notre forum sont d'actualité pour vous (renforcement musculaire en isométrique, économie articulaire...).

 

 

16.03.2005

 

STUDENTEN KINESITHERAPIE ONTEVREDEN

 

Honderden studenten kinesitherapie uit gans België zijn heden gaan betogen in Brussel.  Zij vragen zich af waarom zijn na 5 jaar studie nog een proef moeten afleggen om zich zelfstandig te kunnen vestigen.  Meer nog : bijna de helft van de afgestudeerden zal uit de boot vallen.

 

Zie de petitie : http://fkserv.ugent.be/~elisabeth/PETITIE/index.php?s=16

 

 

 

FORUM 2004